Les visages – Jesse KELLERMANN

5,00 

Traduit par Julie SIBONY
« Un thriller qui s’empare de votre esprit et vous laisse à la fin complètement stupéfait. L’art de Jesse Kellerman est tel qu’on pourrait presque parler d’autohypnose. » The New York Times

« Une écriture remarquable, une tension maximale, un roman obsédant. Le meilleur thriller de l’année. » The Guardian

« Jesse Kellerman resserre lentement autour de nos gorges un nœud coulant qui finit littéralement par nous couper le souffle. On ne rencontre pas tous les jours un talent de cette ampleur. » Harlan Coben

Après Un sur deux de Steve Mosby, après Seul le silence de R. J. Ellory, Les Visages, de Jesse Kellerman…

Lorsque Ethan Muller met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans dans une maison délabrée. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. Mais les ennuis commencent lorsqu’un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes des années plus tôt d’un mystérieux tueur en série. Ethan va alors se lancer dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession.C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers.

Premier roman traduit en France de Jesse Kellerman, Les Visages se place d’emblée au niveau des plus grands livres du genre, que ce soit Ne le dis à personne d’Harlan Coben ou L’Analyste, de John Katzenbach.

Jesse Kellerman est né en 1978. Il est le fils des écrivains Jonathan et Faye Kellerman. Les Visages est son premier roman publié en France.

« Jesse Kellerman a un véritable don. La qualité de son style n’a guère d’équivalent dans le monde du thriller, ses personnages sont poignants et son sens de la construction si génial qu’après l’ultime rebondissement une seconde lecture s’impose pour voir à quel point il nous a manipulé. » Bookreporter

En stock

Catégorie :

Description

Traduit par Julie SIBONY
« Un thriller qui s’empare de votre esprit et vous laisse à la fin complètement stupéfait. L’art de Jesse Kellerman est tel qu’on pourrait presque parler d’autohypnose. » The New York Times

« Une écriture remarquable, une tension maximale, un roman obsédant. Le meilleur thriller de l’année. » The Guardian

« Jesse Kellerman resserre lentement autour de nos gorges un nœud coulant qui finit littéralement par nous couper le souffle. On ne rencontre pas tous les jours un talent de cette ampleur. » Harlan Coben

Après Un sur deux de Steve Mosby, après Seul le silence de R. J. Ellory, Les Visages, de Jesse Kellerman…

Lorsque Ethan Muller met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Crack, a disparu corps et âme, après avoir vécu reclus près de quarante ans dans une maison délabrée. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. Mais les ennuis commencent lorsqu’un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes des années plus tôt d’un mystérieux tueur en série. Ethan va alors se lancer dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession.C’est le début d’une spirale infernale à l’intensité dramatique et au coup de théâtre final dignes des plus grands thrillers.

Premier roman traduit en France de Jesse Kellerman, Les Visages se place d’emblée au niveau des plus grands livres du genre, que ce soit Ne le dis à personne d’Harlan Coben ou L’Analyste, de John Katzenbach.

Jesse Kellerman est né en 1978. Il est le fils des écrivains Jonathan et Faye Kellerman. Les Visages est son premier roman publié en France.

« Jesse Kellerman a un véritable don. La qualité de son style n’a guère d’équivalent dans le monde du thriller, ses personnages sont poignants et son sens de la construction si génial qu’après l’ultime rebondissement une seconde lecture s’impose pour voir à quel point il nous a manipulé. » Bookreporter 471 pages. ISBN : 9782355840265. Sonatine

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les visages – Jesse KELLERMANN”