Librairie de livres d'occasion à Castres

Si la lecture est votre passion, vous dévorez sans doute  des thrillers, romans, mangas populaires, documentaires, livres pour enfants ou encore de la bande dessinée. Lire dans les transports en commun, c’est aussi être un pourvoyeur de lecture. Cet article vous donnera peut-être envie de lire une sélection d’ouvrages récents pour finir l’année en beauté.

Lire est parfois une activité coûteuse. Les prix des livres d’occasion sont en général 50 à 80% moins chers que leurs équivalents neufs. Et 90% des livres n’étant lu qu’une seule fois, les livres qui se retrouvent sur le marché de l’occasion sont très souvent en excellent état.

A Castres, une librairie vous donne les moyens d’étancher votre soif de lire à tout petit prix.

Train d’enfer pour un Ange rouge – Franck Thilliez

Le commissaire Sharko est appelé sur une scène de crime : une femme mutilée, torturée, attachée grâce à un système de cordes compliqué, décapitée. Le tueur lui a également extrait les yeux des orbites et les a posés à l’envers. Sharko enquête sur les traces de ce tueur, notamment en Bretagne. Des traces de granit ont été retrouvées sur le corps, ce qui l’emmène dans cette région de la France.

Sharko collabore avec une profileuse qui l’aide à décrypter le fonctionnement du tueur.

Alors que sa femme est portée disparue depuis six mois, Sharko est entrainé dans la partie la plus sombre du milieu sadomasochiste.

Un roman qui dès le début nous tient en haleine, Franck Thilliez ne nous épargne rien des violences subies par les victimes. Un tueur sadique, voire diabolique, malin et minutieux.

Un thriller glauque, une intrigue complexe, le tout donnent froid dans le dos. Autant prévenir tout de suite les âmes sensibles : l’assassin ne fait pas dans la dentelle et Franck Thilliez ne nous épargne aucun détail ignoble. Pour les habitués des scènes gores, Train d’enfer pour ange rouge est un thriller efficace qui repose sur un personnage principal très charismatique.

Lire ce premier opus vous  permet d’apprécier pleinement les suivants, car l’univers de Franck Thilliez prend racine ici.

 

Le travail manuel est une lecture sans fin, Pierre Gascar

Le train des enfants – Viola Ardone

Viola Ardone est diplômée des lettres. Elle travaille quelques années dans l’édition. Pour le moment, elle enseigne le latin et l’italien. Ses origines de Naples influencent sa carrière littéraire.

Dans ce bouquin, elle aborde la relation affective entre un enfant (Amérigo) et sa mère (Antonietta). Ils sont tous deux séparés par la pauvreté et les inégalités sociales. Tous deux vivent un amour incompris et très fort. Plus fort que l’Histoire. Pour ce qui est de la narration, c’est l’enfant lui-même qui raconte le récit. Amérigo nous parle de son voyage aventureux vers sa famille nordique. Viola Ardone se base sur un récit que lui a raconté un vieil homme qui fut contraint et forcé de prendre l’un de ces trains.  C’est une initiative du parti communiste vouée à arracher les plus jeunes à la misère après le dernier conflit mondial. Loin de ces repères, Amerigo découvre une autre vie. Déchiré entre l’amour maternel et sa famille d’adoption, quel chemin choisira-t-il ?

 

Lis avec lenteur à une époque où l’on nous parle de lecture rapide et de lecture en diagonale, De Jean Prieur

 

Histoires courtes à lire dans les transports en commun – Georges Dilis

Georges Dilis signe ici son premier recueil d’histoires très courtes. Il livre son style incisif et acerbe, sans tabou. Georges Dilis s’attache à décrire l’humanité dans sa partie la plus bestiale, la plus primaire et aborde l’Homme antihéros et vicieux que nous côtoyons tous les jours et que nous sommes peut-être. Ces « histoires courtes à lire dans les transports en commun » sont tour à tour drôles, cocasses, dérangeantes. Leur lecture ne vous laissera pas indifférent et vous plongera au plus profond de vous-même.

 

Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même, Daniel Pennac

 

Bullet train – Kotar Isakao Isaka

Ils sont cinq tueurs à bord du Shinkansen… Qui arrivera à destination ?

En gare de Tokyo, Kimura s’apprête à monter dans le Shinkansen, le train à grande vitesse japonais, avec une arme à feu cachée dans son sac. Sa cible ? Un collégien qui a poussé son fils de 6 ans du haut d’un toit, le laissant entre la vie et la mort.

Mais Kimura ignore qu’il est loin d’être le seul passager armé. Parmi les voyageurs se trouvent aussi Citron et Mandarine, les hommes de main d’un gangster qui doivent lui ramener son fils, victime d’un enlèvement et une valise contenant la rançon. Et puis Nanao, un assassin malchanceux chargé de récupérer ladite valise.

Une situation explosive, en particulier quand tout ce petit monde est voué à se croiser dans les compartiments du bullet train…

 

La vie est un bail imposé aux locataires, sans lecture préalable du cahier des charges, Delaf

 

L’enfant du train – Ruth Druart

Au cœur de l’Occupation, à Paris, Sarah vient d’être arrêtée. Parce qu’elle est juive. Juste avant de monter dans le train pour Auschwitz et les camps de la mort, la jeune femme prend une terrible décision : elle donne Samuel, son bébé, à un inconnu…

L’homme n’hésite pas une seconde et décide de tout faire pour sauver et prendre soin de cet enfant. Avec sa fiancée et le petit Samuel, ils fuient Paris pour les États-Unis, pays où l’on peut encore être libre et en sécurité. Ensemble, ils vont former une belle famille.

Au fil du temps, ils oublient les traumatismes de la guerre. Jusqu’à ce que, neuf ans plus tard, une femme frappe à leur porte. Une femme qui a survécu à l’enfer par amour pour son fils. Mais ce retour va déclencher une tempête dont personne ne pourra sortir indemne…

Elle ne savait lire ni l’hébreu, ni l’arabe, ni le français, Ma Mouna, mais elle savait lire entre les lignes, Emmanuel Ruben

 

Ces quelques livres vous ont donné l’envie de lire ? Selon une étude récente, les Français lisent plus de nos jours et considèrent cette activité comme ludique.

Car les modes d’accès aux livres ont fortement évolué. La vente en ligne a fortement progressé (+7% en deux ans). Les grandes surfaces culturelles sont passées devant les librairies traditionnelles comme lieux d’achat des livres. On assiste aussi à une croissance des librairies spécialisées dans le livre d’occasion. Se tourner vers une bouquinerie de livres d’occasion et opter pour la seconde main plutôt que pour l’achat de livres neufs présente de multiples avantages, que ce soit pour acheter des livres ou revendre les siens.

L’ avantage suivant est écologique. Faciliter le réemploi en offrant une seconde vie aux livres est un geste plein de sens. 25% des livres édités chaque année sont détruits ? Ce constat est alarmant tant la production de livres perd tout son sens quand son objectif n’est plus de faire circuler les livres, mais d’en produire toujours plus, souvent guidé par des objectifs exclusivement financiers et donc non vertueux.

Choisir des livres d’occasion, c’est choisir de limiter ces effets négatifs sur l’environnement et contribuer activement à la sauvegarde de notre planète tout en se ménageant la possibilité d’acheter autant de livres si pas plus qu’avant tant le prix des livres de seconde main est intéressant ! Enfin, pour lire de manière apaisée et trouver son moment de lecture, il faut suivre quelques petits conseils

C’est à Castres, en Occitanie, qu’Aurélie a eu la belle idée d’ouvrir une librairie d’occasion. Si le cœur vous en dit, elle vous accueillera et vous fera découvrir sa caverne d’Ali Baba.

 

Laurent Masure, pour le blog de Lire à l’occasion

 

Sources:

www.fnac.com

www.amazon.fr

www.babelio.com

https://bookvillage.app/livres-doccasion/acheter-des-livres/site-de-livres-doccasion/#:~:text=Le%20premier%20avantage%20est%20%C3%A9conomique,Le%20second%20avantage%20est%20%C3%A9cologique.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire