Librairie livres d'occasion Castres

Blog

Comment classer ses livres dans sa bibliothèque ?

« Les livres, c’est la peste », a dit un écrivain. Non qu’il détestât les bouquins : il les accumulait et croulait sous eux. Faute de rayonnages clairs, de bibliothèque bien rangée, le pauvre homme finit englouti sous les romans.

Terrible histoire n’est-ce pas ?

La citation est authentique, mais l’anecdote est, c’est le cas de le dire, romancée. Elle laisse tout de même entrevoir la vraie nature des livres, semblable à celle des jardins : domestiqués, ils offrent tous les plaisirs. Livrés à l’anarchie, ils envahissent l’espace tels des mauvaises herbes.

Comme un parc, une bibliothèque doit être agréable, mais pas ennuyeuse. Et surtout, elle doit vous ressembler. Vous aimez à la fois vous y sentir bien et vous y retrouver. Subtil équilibre entre ordre et passion, au fond si proche des mots…

Prêt.e à révolutionner votre magma de bouquins ? Voici quelques conseils pour jouer sereinement les paysagistes de l’esprit.

Comment classer ses livres dans sa bibliothèque ? D’abord, préparez le terrain

Vous vous connaissez bien n’est-ce pas ? Vous voulez une bibliothèque à votre image ? Alors avant d’aligner les reliures sur les étagères, visez juste. Voici comment :

1. Faites subir une cure d’amaigrissement à votre librairie

Tranchez dans le vif, coupez, taillez : séparez-vous des exemplaires les plus poussiéreux, éliminez les vieux mangas, les thrillers périmés. N’ayez aucune pitié : vous pourrez les revendre d’occasion, et ainsi récolter quelques fonds pour acheter des nouveautés. De quoi donner du sang neuf à vos rayonnages !

2. Ébauchez un tri

Étalez vos bouquins devant vous et regardez-les bien. Vous devriez pouvoir comme ça, d’instinct, distinguer ceux que vous préférez, les plus utiles ou les plus plaisants, ceux que vous ouvrez rarement, mais que vous gardez par pur régal bibliophile… Faites plusieurs tas. Les affinités surgiront d’elles-mêmes.

Le but de l’exercice est surtout de séparer les livres pratiques et les livres plaisir. Évitez de tout regrouper. Vous risqueriez de vous retrouver avec un mélange des genres peu intelligible.

Alors qu’on se le dise : les écrits professionnels, près du bureau. Ceux pour enfants ou ados, dans leurs chambres respectives !

3. Préparez le meuble

Si vous possédez déjà un meuble-bibliothèque, contentez-vous de le vider et d’effectuer un grand ménage : époussetez, réparez les étagères branlantes, cirez-les si elles sont en bois, etc. C’est l’occasion ou jamais !

Et pourquoi pas, chamboulez vos habitudes : changez l’emplacement de votre bibliothèque : passez-la du salon au couloir, réaménagez un dessous d’escalier… Profitez-en pour cultiver votre créativité !

Attention toutefois, choisissez la bonne orientation. L’humidité et l’excès de lumière du soleil abîment les livres.

Passons aux choses sérieuses : 5 méthodes pour ordonner vos bouquins

Maintenant que vous avez sélectionné vos ouvrages, il s’agit de les ranger.

La méthode esthétique : par couleur

Idéale pour les BD et leurs reliures expressives. Effet visuel garanti. Les comics étant par ailleurs souvent constitués de séries, elles seront ainsi aisément reconnaissables. Si vos lectures se prolongent dans un univers d’objets et de figurines, vous pourrez les disposer ensemble sur les tablettes.

Le rangement par couleur peut s’appliquer à d’autres formats. Les livres de voyage s’y prêtent à merveille : si vous aimez la mer, composez une étagère bleue. Si votre imaginaire vous porte vers les dunes du Sahara, créez-en une jaune… Réservez un rayon noir pour les romans policiers et alternez avec le blanc des éditions de poche. Tout est possible !

La méthode pratique : par thème

Soyons clairs : ce n’est pas la plus originale. Mais c’est la plus efficace. Une étagère par thème :

  • Romans ;
  • Essais ;
  • Encyclopédies ;
  • Histoire ;
  • Développement personnel.

Le point fort de cette approche, c’est son côté pratique. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle a autant de succès. Si vous la choisissez, c’est entendu, votre fonds documentaire sera ordonné. Vous aurez rempli votre objectif. Mais le résultat sera peut-être un peu conventionnel. Alors, mélangez : classez les BD par couleur et les essais par thématique.

Variez les plaisirs !

La méthode hexagonale : par maison d’édition

LA technique française par excellence. Ordonnancer les couvertures par maisons d’édition. Fonctionne très bien si vous ne jurez que par la grande littérature ou les tirages de prestige : quoi de plus élégant qu’un alignement doré de Pléiades ?

Plus modestement, un tel classement peut se révéler adapté pour les ouvrages universitaires, souvent édités par de grandes maisons.

Si vous possédez de beaux livres d’occasion, vous pouvez combiner avec la méthode par couleur : une succession de vieux Gallimard aux teintes crème des années 1960, ça en jette !

La méthode rationnelle : par ordre alphabétique

Deux approches :

  • Par auteur : pas de jaloux ! On commence en haut à gauche par les noms en A et on termine en bas à droite par les noms en Z. Redoutable d’efficacité quand on cherche un patronyme… Et qu’on s’en souvient !
  • Par titres : même principe, mêmes avantages. Plus facile à appliquer que pour les auteurs, mais beaucoup moins cohérent. La seule logique de ce catalogage résidera dans la succession de lettres de l’alphabet, mais les sujets des ouvrages n’auront souvent aucun rapport les uns avec les autres. Bonjour l’inventaire à la Prévert !

Pour échapper à la monotonie d’un tel système, panachez. Rangez par exemple les classiques alphabétiquement et les grands formats type atlas sur une étagère dédiée. Ou bien réservez un classement par couleur aux livres d’art…

La méthode simple : Lu/pas lu

Vous n’abandonnez jamais un récit ? Vous lisez toujours de la première à la dernière page, mordicus ? Alors, adoptez ce biais. C’est limpide : à gauche, ce qui est lu, à droite ce qui ne l’est pas. Vous ne risquez pas de vous perdre.

Si vous alimentez votre passion pour la lecture en pratiquant l’achat/vente d’occasion en ligne, vous vous simplifiez la vie avec cette technique. Il suffit de piocher dans la section « lu » pour revendre vos vieux romans en deuxième main.

Par contre, si vos préférences littéraires sont variées et que vous butinez de livre en livre, ce type de rangement n’est pas pour vous !

 

Vous l’aurez compris, la clé d’une collection de livres à votre image, c’est de suivre son instinct et de ne surtout pas adopter de classification trop rigide. Une bibliothèque est un espace intime, qui évolue avec vous. Qui sait si vos goûts n’auront pas changé l’année prochaine ? Alors, ne serrez pas trop les volumes sur les étagères : laissez de la place à la surprise et à l’inconnu. Et si vous voulez remplir votre bibliothèque, allez faire un tour à la bouquinerie Lire à l’occasion, à Castres !

 

Nicolas BENARD pour le blog de Lire à l’occasion

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire