Librairie livres d'occasion Castres

Blog

Classiques de la littérature américaine : sélection de 5 romans

Vous venez de terminer la lecture d’un roman ? Vous souhaitez étoffer votre pile à lire et faire une razzia chez votre libraire de livres d’occasion préféré, mais vous manquez d’idées ? Et si vous vous tourniez vers les classiques de la littérature américaine ? Ces romans, parfois méconnus, souffrent d’une image pas toujours reluisante : poussiéreux, difficiles à lire, voire rébarbatifs… Ils ont pourtant beaucoup à nous apprendre aujourd’hui. Reflets de leurs époques, ces chefs-d’œuvre inspirent encore aujourd’hui écrivains et cinéastes. Lire à l’occasion, librairie de Castres spécialisée dans le livre d’occasion, vous présente 5 romans à lire ou à redécouvrir !

La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne, un roman historique

S’il fut rédigé et publié au milieu du XIXe siècle, le roman le plus célèbre de Nathaniel Hawthorne situe son récit dans les années 1640. Les États-Unis d’Amérique sont à ce moment-là une colonie rattachée à la couronne britannique, un siècle avant l’Indépendance.

L’espoir d’un Nouveau Monde attire les communautés protestantes puritaines qui fuient l’Angleterre imposant l’Église anglicane. C’est dans l’une d’entre elles que vit Hester Prynne. À Boston, elle est emprisonnée puis mise au pilori à sa libération. Son crime ? Avoir commis l’adultère. La jeune femme vient de donner naissance à sa petite Pearl, alors que son mari est porté disparu en mer depuis des années. Refusant de dévoiler qui est le père de l’enfant, elle est condamnée au mépris de sa communauté en affichant un A écarlate sur la poitrine.

Son mari, Roger Chillingworth, réapparaît soudainement, et cherche à tout prix à venger son épouse. Elle ne devrait pas être la seule à subir la punition d’une société trop stricte et intolérante. Il finit par découvrir qui est l’amant d’Hester : le pasteur ! Ce dernier vit reclus, souffrant chaque jour un peu plus de sa culpabilité… Chillingworth va tenter de lui faire avouer la vérité, quitte à le pousser à bout.

La Lettre écarlate reste un texte fondateur de la littérature américaine encore à ses débuts.

Véritable pamphlet contre la société puritaine, il connut un vrai succès à sa sortie, et continue d’inspirer de nombreuses œuvres. Herman Melville, ami et admirateur de Nathaniel Hawthorne, se laissera certainement influencer par l’écrivain, et lui dédiera son plus grand roman, Moby Dick.

Moby Dick d’Herman Melville : un roman métaphorique

En 1850, Melville a déjà publié quelques ouvrages plus ou moins bien accueillis par les lecteurs et les maisons d’édition. En travaillant sur son nouveau livre, Moby Dick, il rompt avec sa formule habituelle et choisit d’établir son récit dans le monde maritime. Quoi de plus naturel pour un ancien mousse sur un baleinier !

La chasse à la baleine est bien sûr au centre du roman d’aventures. Les cétacés, encore nombreux sur les rives nord-ouest américaines du XIXe siècle, font l’objet d’un marché florissant. Ressentant le besoin de s’évader et de prendre le large, Ismaël rejoint le capitaine Achab à bord du Pequod. Il se rend compte que cette expédition en mer n’est pas une partie de pêche ordinaire : elle cache un désir de vengeance. Achab part en fait à la poursuite d’un cachalot blanc, Moby Dick, qui lui a arraché une jambe lors d’un précédent voyage…

Avec cet ouvrage, Melville propose plus qu’un simple roman d’aventures. À la fiction s’ajoutent de nombreux passages plutôt didactiques, sur les techniques de chasse à la baleine. Il explore à travers ses personnages des concepts comme ceux du destin, de la mort ou de Dieu. Il offre aussi une réflexion sur les cétacés, encore peu étudiés à l’époque, et la préservation de la nature. S’il a peu convaincu à sa sortie, Moby Dick reste une œuvre importante de la littérature américaine, son message faisant toujours écho à l’actualité.

Les Aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain : l’Amérique de l’esclavage

Difficile d’évoquer le XIXe siècle outre-Atlantique en éludant la question raciale. Si ce roman de Mark Twain est publié en 1884, à la suite des non moins célèbres Aventures de Tom Sawyer, son récit se situe en 1840, 20 ans avant l’abolition de l’esclavage.

Dans le Missouri, Huckleberry Finn, dit Huck, est un jeune garçon rebelle épris de liberté. Ses parents disparus, il vit dans un tonneau, jusqu’à ce que la veuve Douglas l’adopte. Il mène une vie insouciante, même s’il doit malgré lui se comporter en fils bien élevé : aller à l’école, à l’église et porter des vêtements propres et élégants. Mais lorsque son père le retrouve et le bat, Huck s’enfuit.

Dans son périple, il rencontre un esclave, Jim, qui se cache pour tenter de s’affranchir de sa condition. Le duo va alors partir à l’aventure, descendant le fleuve Mississippi sur un radeau. Leur but ? Atteindre la confluence du fleuve avec l’Ohio pour le remonter et rejoindre les États abolitionnistes du nord où Jim deviendra un homme libre.

Les Aventures de Huckleberry Finn restera un classique de la littérature américaine pour ses thèmes principaux : l’identité et la vision de l’autre. Huck sera souvent partagé : Finn est-il un ami, une personne morale malgré sa couleur de peau ? Première véritable fiction à utiliser l’anglais vernaculaire (celui réellement parlé par les populations locales), elle a inspiré de nombreux ouvrages jusque dans la pop culture. Peut-être avez-vous vu la série animée quand vous étiez petit ?

Les Quatre Filles du docteur March de Louisa May Alcott : le roman d’apprentissage féminin

La tension entre les territoires de l’Union et les États confédérés du sud est telle que le conflit éclate en 1861. C’est à cette époque que l’écrivaine Louisa May Alcott rédige son roman le plus célèbre, Les Quatre Filles du Docteur March.

Tandis que leur père pasteur est appelé à rejoindre l’armée de l’Union en tant qu’aumônier pendant la guerre de Sécession, quatre jeunes sœurs bien différentes font face à leur nouvelles vies. Autrefois membre de la classe moyenne, la famille March est désormais ruinée. Meg, Jo, Beth et Amy vont devoir apprendre à vivre autrement, mais toujours dans la joie, partageant leurs maigres possessions avec les plus pauvres. De nombreuses péripéties, et même l’amour, viendront bousculer leur quotidien.

Considéré essentiellement comme un roman jeunesse, Les Quatres Filles du Docteur March aborde des thèmes pourtant adultes malgré sa légèreté. Alcott y évoque la condition des femmes, majoritairement liée à la vie domestique. Cela révolte Jo, qui aspire à un autre avenir que celle de femme au foyer. Une œuvre féministe avant l’heure ? En tout cas, elle continue d’inspirer et se voit régulièrement adaptée pour la télévision et le cinéma.

La Conquête du courage de Stephen Crane, le méconnu des classiques de la littérature américaine

Bien que né après la Guerre de Sécession, le jeune journaliste new-yorkais Stephen Crane s’inspire de cette période historique dans ses écrits. En 1895 il publie La Conquête du courage dont le récit décrit la réalité des champs de bataille.

Henry Fleming, 18 ans, intègre le 304e régiment de New York. Cela fait déjà quelques semaines que les soldats bivouaquent au bord de la rivière. La jeune recrue se demande s’il aura assez de courage le moment venu, lorsqu’il faudra finalement aller au combat… Un jour, l’armée rejoint la bataille et remporte la victoire face aux Confédérés. Mais les deux camps n’ont pas fini de s’affronter. Henry, pris de panique, va s’enfuir. Honteux, il reste partagé entre son instinct de survie et la fierté d’accomplir son devoir…

La Conquête du courage, s’il est peu connu en France, est l’un des romans les plus marquants de l’histoire de la littérature américaine. Et pour cause : il est l’un des premiers exemples de romans réalistes et de guerre du pays de l’Oncle Sam.

 

Avec cette sélection de 5 œuvres, vous voici prêts à explorer la littérature américaine et toutes ses richesses. Partez à l’aventure à bord du Pequod avec le capitaine Achab, ou sur un radeau avec Huck et Jim ! Observez la vie quotidienne de l’époque, ses mœurs religieuses, ses inégalités, ses rêves… Les écrivains américains du XXe siècle comme Steinbeck, Hemingway, Miller, Kerouac et bien d’autres continueront de développer la littérature de leur pays avec des approches différentes à mesure que la société évolue. N’hésitez pas à pousser la porte de notre librairie Lire à l’occasion : nous vous proposons les grands classiques de la littérature américaine, et plus encore ! Venez découvrir un large choix de livres d’occasion pas cher à Castres : policiers, thrillers, livres de voyage ou encore BD… Nous serons ravis de vous conseiller !

Flora Kaïd, pour le blog de Lire à l’occasion

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire